Stop aux chewing-gums synthétiques à base de plastique

Alors que nous faisons de plus en plus attention à notre santé et à la planète, les chewing-gums industriels contiennent toujours des polymères synthétiques, issus du pétrole.

Quand vous mâchez votre chewing-gum préféré, vous mastiquez en réalité du plastique.

Avec un chewing-gum consommé en moyenne par personne et par jour, les Français sont les plus gros consommateurs de chewing-gum d'Europe, deuxièmes mondiaux derrière les Américains. Or, il faut savoir que les chewing-gums industriels contiennent des polymères synthétiques (plastiques), issus du raffinage du pétrole.

Pourquoi du pétrole dans les chewing-gums ? Au cours du 20ième siècle les industriels américains ont commencé à remplacer la sève de sapotillier, traditionnellement utilisée dans les gommes à mâcher, par une gomme base artificielle, moins chère à produire. Afin d'imiter l'élasticité de la résine de sapotillier, les fabricants ont dû ajouter des polymères à leur nouvelle recette.

Une fois consommés, les chewing-gums industriels sont une source majeure de pollution.

L'impact environnemental de l'exploitation du pétrole est connu, et le consommateur peut légitimement s'interroger quant aux éventuelles conséquences sur la santé d'une consommation quotidienne de produits alimentaires à base de plastique.

Par ailleurs, une fois consommés, ces chewing-gums industriels sont une source majeure de pollution. Pour éliminer les chewing-gums écrasés sur les trottoirs, les agents des villes ont souvent recours à de puissants jets d’eau. Les chewing-gums s’évacuent alors dans les égouts, et gagnent à terme les rivières, les fleuves et les mers, polluant les cours d'eau.

Même jetés à la poubelle et enterrés avec nos déchets ménagers, les chewing-gums industriels polluent nos terres en se décomposant, sur plusieurs années, en microplastiques, qui seront ingérés par les insectes, les animaux et les plantes, et se retrouveront dans nos assiettes. 

LA SOLUTION